Gilles ROCHIER

 

Auteur venu sur le tard à la Bande Dessinée, Gilles Rochier abandonne un vrai métier pour se lancer dans la bande dessinée... et en plus y développer une écriture marquée par une sensibilité humaine et sociale.

Il commence par raconter le quotidien des habitants de la banlieue dont il est issu et où il vit toujours publiant chez 6 PIEDS SOUS TERRE et aux REQUINS MARTEAUX.

Après l’immense succès de TMLP (abréviation polie pour Ta Mère La Pute) , il fait paraître chez 6 Pieds sous terre La cicatrice. Depuis peu on le retrouve en presse au sein de LA Revue Dessinée ou de Pandora.

 

Quand le môme Gaborit revient dans sa ville natale, quittée quelques années plus tôt suite à un drame routier, les langues se délient.

Une histoire provinciale vue uniquement par l’intermédiaire du bouche à oreille. Chaque habitant donne son avis et, petit à petit, les langues se délient, les détails s’apprennent, les interprétations foisonnent et les esprit s’échauffent, jusqu’au dénouement final, tragique et magistral !

Une œuvre d’un scénariste au sommet de sa maturité narrative, servie par le dessin fourmillant d’un dessinateur généreux.

Les pages fourmillantes de Daniel Casanave transforment le lecteur en un voyeur des coulisses d’une petite ville de province, spectateur par procuration d’une histoire de village qui prendra une dimension tragique. Gilles Rochier montre ici un talent d’observateur des âmes, doublé d’une âme de dialoguiste dans la veine d’Audiard.

 


 
WARUM