simon géliot
 

Simon Géliot est sorti des Arts Décos de Paris à 29 ans. Depuis, il travaille essentiellement dans le graphisme et l’illustration, tant pour des spectacles que pour des agences de communication. En 2013, avec "Bénigno, mémoires d’un guérillero" il fait ses premiers pas dans la bande dessinée et impressionne déjà par l’élégance de son dessin.

"Codine" paraît en mai à La Boîte à bulles sur un scénario de Jacques Baujard d'après une nouvelle de Panaït Istrati.



 
Adapté de l’œuvre du "Gorki des Balkans", un hymne à l'amitié émouvant et superbement mis en images.

Au début du 20e siècle, le petit Adrien Zograffi, huit ans, vient vivre avec sa mère, blanchisseuse, dans le quartier le plus déshérité de Braïla, sur les bords du Danube, en Roumanie.

Il fait la connaissance de son voisin Codine, un géant révolté, ancien bagnard, emprisonné dix ans pour avoir tué son meilleur ami. Devenus amis, ils iront jusqu'à échanger leur sang et se promettre de se protéger l'un l'autre.

Une magnifique fable sociale, adaptée du roman de Panait Istrati, écrivain roumain francophone, voyageur humaniste, défenseur de la liberté.
               
             
               
  Benigno / Mémoires d'un guérilléro du Che

1957, Cuba aux temps de la dictature de Batista. Benigno, jeune paysan cubain amoureux et bientôt père voit sa vie s’effondrer quand sa femme tombe sous les balles des soldats.

Aveuglé par son désir de vengeance, il rejoint les guérilleros qui campent près de chez lui et s’engage aux côtés de Fidel Castro, Camillo Cienfuegos et du Che.